Vous venez de la grotte sacrée, n'est-ce pas?

jeudi, avril 27, 2006

Do not attack Iran !!

Zbigniew Brzezinski TMSI
WEDNESDAY, APRIL 26, 2006

WASHINGTON Iran's announcement that it has enriched a minute amount of uranium has unleashed urgent calls for a preventive U.S. air strike by the same sources that earlier urged war on Iraq

If there is another terrorist attack in the United States, you can bet your bottom dollar that there will be also immediate charges that Iran was responsible in order to generate public hysteria in favor of military action.

But there are four compelling reasons against a preventive air attack on Iranian nuclear facilities:

1. In the absence of an imminent threat (with the Iranians at least several years away from having a nuclear arsenal), the attack would be a unilateral act of war.

If undertaken without formal Congressional declaration, it would be unconstitutional and merit the impeachment of the president. Similarly, if undertaken without the sanction of the UN Security Council either alone by the United States or in complicity with Israel, it would stamp the perpetrator(s) as an international outlaw(s).

2. Likely Iranian reactions would significantly compound ongoing U.S. difficulties in Iraq and in Afghanistan, perhaps precipitate new violence by Hezbollah in Lebanon, and in all probability cause the United States to become bogged down in regional violence for a decade or more to come. Iran is a country of some 70 million people and a conflict with it would make the misadventure in Iraq look trivial.

3. Oil prices would climb steeply, especially if the Iranians cut their production and seek to disrupt the flow of oil from the nearby Saudi oil fields. The world economy would be severely impacted, with America blamed for it. Note that oil prices have already shot above $70 per barrel, in part because of fears of a U.S./Iran clash.

4. America would become an even more likely target of terrorism, with much of the world concluding that America's support for Israel is itself a major cause of the rise in terrorism. America would become more isolated and thus more vulnerable while prospects for an eventual regional accommodation between Israel and its neighbors would be ever more remote.

It follows that an attack on Iran would be an act of political folly, setting in motion a progressive upheaval in world affairs. With America increasingly the object of widespread hostility, the era of American preponderance could come to a premature end.

While America is clearly preponderant in the world, it does not have the power - nor the domestic inclination - to both impose and then to sustain its will in the face of protracted and costly resistance. That certainly is the lesson taught both by its Vietnamese and Iraqi experiences.

Moreover, persistent hints by official spokesmen that "the military option is on the table" impedes the kind of negotiations that could make that option redundant. Such threats unite Iranian nationalism with Shiite fundamentalism. They also reinforce growing international suspicions that the United States is even deliberately encouraging greater Iranian intransigence.

Sadly, one has to wonder whether in fact such suspicions may not be partially justified. How else to explain the current U.S. "negotiating" stance: the United States is refusing to participate in the on-going negotiations with Iran but insists on dealing only through proxies. That stands in sharp contrast with the simultaneous negotiations with North Korea, in which the United States is actively engaged.

At the same time, the United States is allocating funds for the destabilization of the Iranian regime and is reportedly injecting Special Forces teams into Iran to stir up non-Iranian ethnic minorities in order to fragment the Iranian state (in the name of democratization!). And there are people in the Bush administration who do not wish any negotiated solution, abetted by outside drum-beaters for military action and egged on by full-page ads hyping the Iranian threat.

There is unintended but potentially tragic irony in a situation in which the obscene language of President Mahmoud Ahmadinejad (whose powers are actually much more limited than his title implies) helps to justify threats by administration figures who like to hint of mushroom clouds, which in turn help Ahmadinejad to exploit his intransigence to gain more fervent domestic support for himself as well as for the Iranian nuclear program.

It is therefore time for the administration to sober up, to think strategically, with a historic perspective and with America's national interest primarily in mind. Deterrence has worked in U.S.-Soviet relations, in U.S.-Chinese relations, and in Indo-Pakistani relations.

The notion that Iran would someday just hand over the bomb to some terrorist conveniently ignores the fact that doing so would tantamount to suicide for all of Iran since Iran would be a prime suspect and nuclear forensics would make it difficult to disguise the point of origin.

It is true, however, that an eventual Iranian acquisition of nuclear weapons would heighten tensions in the region. Israel, despite its large nuclear arsenal, would feel less secure. Preventing Iranian acquisition of nuclear weapons is, therefore, justified, but in seeking that goal the United States must bear in mind longer-run prospects for Iran's political and social development.

Iran has the objective preconditions in terms of education, place of women in social affairs and in social aspirations (especially of the youth) to emulate in the foreseeable future the evolution of Turkey. The mullahs are Iran's past, not its future; it is not in our interest to engage in acts that help to reverse that sequence.

Serious negotiations require not only a patient engagement but also a constructive atmosphere. Artificial deadlines, propounded most often by those who do not wish the United States to negotiate in earnest, are counterproductive. Name-calling and saber-rattling, as well as refusal to even consider the other side's security concerns, can be useful tactics only if the goal is actually to derail the negotiating process.

Several conclusions relevant to current U.S. policy stem from the foregoing:

The United States should become a direct participant in the negotiations, joining the three European negotiating states, as well as perhaps Russia and China (both veto-casting UN Security Council members), in direct negotiations with Iran, on the model of the concurrent multilateral talks with North Korea;

As in the case of North Korea, the United States should also simultaneously engage in bilateral talks with Iran regarding mutually contentious security and financial issues;

The United States should be a signatory party to any quid-pro-quo arrangements in the event of a satisfactory resolution of the Iranian nuclear program and of regional security issues.

At some point in the future, the above could perhaps lead to a regional agreement for a nuclear weapons-free zone in the Middle East, especially after the conclusion of an Israeli- Palestinian peace agreement, endorsed also by all the Arab states of the region. At this stage, however, it would be premature to inject that complicated issue into the negotiating process with Iran.

The choice is either to be stampeded into a reckless adventure profoundly damaging to long-term U.S. national interests or to become serious about giving negotiations with Iran a genuine chance to be productive. The mullahs were on the skids several years ago but were given a new burst of life by the intensifying confrontation with the United States.

The U.S. strategic goal, pursued by real negotiations and not by posturing, should be to separate Iranian nationalism from religious fundamentalism. Treating Iran with respect and within a historical perspective would help to advance that objective.

American policy should not be swayed by a contrived atmosphere of urgency ominously reminiscent of what preceded the intervention in Iraq
.

( la source)





Il ne manquait plus que le Père de la "Green Belt" fantasmé pour nous prouver que l'Europe n'est pas la seule à vouloir rééditer l'exploit de Chamberlain !! en effet usant d’un anachronisme aberrant, il jette un regard typiquement "geurrefroidien" sur l'actualité !!!
Il est à rappeler que monsieur Brzezinski a une part de responsabilité dans l'état actuel des choses , ayant été le conseiller d’Etat à la Sécurité Nationale dans l'administration Carter, il y développa l'idée qu'un révolution iranienne de nature religieuse est forcément "morale" d'où aucune craintes de dérapages !!!
Les Mollahs et l'Islam en générale, se sont employés à nous démontrer depuis une trentaine d'année leur moralité , celle fondée sur le bellicisme et la violence du terrorisme !!!! et maintenant nous voilà en présence d'un millénarisme apocalyptique !!!
.
Quand il soutient qu'un frappe contre l'Iran serait un acte de guerre unilatérale (argument 1) il oublie peut être que Ahmadinijad n'arrête de réclamer son droit au nucléaire "civile" (je souris jaune) tout en proclamant l'éminence de la destruction d'Israël.
De plus, l'ancien secrétaire d’Etat omis de prendre en compte les différents rapports des principaux services secrets du monde (européennes comprises) sur les capacités iraniennes à produire la Bombe.
Il oublie aussi "involontairement" ( je souris encore jaune) le non respect aux règles de la TPI dont l'Iran est adhérant et surtout la dissimulation de ses intentions nucléaires et ceci bine longtemps avant que le Führer des mollahs ne soit élus, c-a-d que même le « réformateur » Khatami jouait la carte de la dissimulation
Pire encore, quand Ahamadinijad exulte son armée de 40 milles martyrs prêts à frapper les Us et la GB, comment peut on interpréter ceci? certainement pas de casus belli selon l'ancien secrétaire d'Etat !!

En sommes Brzezinski n'est qu'un "pharisien", il s'attache aux mots mais ne lit pas entre les lignes .

Quant il évoque l'implication américaine en Iraq et en Afghanistan (argument 2), il oublie peut être qu ‘en aucun moment les US n'ont envoyé de force massive là bas , loin de là même!!!car le but n'y est pas d'occuper comme le laisse entendre la terminologie médiatico-idéologique , mais tout simplement remettre de l'ordre.
Pire encore, on fustige le budget qui y est consacré, mais on oublie volontairement de contextualiser les chiffres !!! la proportion du budget de cette opération est de 2% du PIB américain !!

L'Iran certes tire un grand profit de la présence américaine en Afghanistan et en Iraq mais ce profit n'est pas basé sur une faiblesse militaire US mais plutôt sur la "fragilité" médiatique que connaît l’Oncle Sam même dans son foyer !!
L'Iran est certes une "force " démographique de 70 millions d'âmes mais la majeur partie de la population désirent en finir pour toujours avec les mollahs d'une et de deux c'est un mosaïque ethnique contrairement à l'Iraq qui commence à avoir marre d'être sous l'emprise de l'élément perse qui plus est se repose sur un élément étranger (les Arabes) dans son système de répression.

Brzezinski évoque l'argument choc du moment (l'argument 3), l'inflation du prix du pétrole!!! mais peut être es ce le prix à payer pour voir la démocratie et donc la paix se propager de plus en plus? Le jeu vaut la chandelle selon ma vision utopiste du monde !!! Comme les Hollandais en 73 je préfère rouler à vélo que capituler devant un ennemi immoral n je préfère de loin retomber dans une société "anté-industrielles" sachant que les lendemains seront sans menaces apocalyptiques, à quoi pourrais servir il l'épanouissement industriel si on reste sous la menace du se voir éradiquer de la planète ?

Et enfin il conclut sur la crainte de l'accroissement du terrorisme à l'encontre des Etats-Unis (argument 4) et la menace qu'un conflit armé avec l'Iran puisse avoir sur un processus de Paix en Proche Orient.
De prime abord je trouve que l'ancien secrétaire d'Etat croit en la chimère de Paix !!! Si les médias et les tendances idéologiques pointent le doigt sur le terrorisme "israélien" ce n'est que par pure malhonnêteté car en Occident on a tendance à oublier la fragilité de ce petite Etat dans un océan d’antisémitisme ( oh pardon ! d’antisionisme car les Arabes ne peuvent être antisémite vu qu’ils sont eux même sémite !!! plus malhonnête tu meurs !!) où Paix rime avec destruction d’Israël.
Si l'Egypte et le Jordanie ont normalisé avec Tel Aviv je reste persuadée que cette normalisation est fragile et n'a que peu d'appui populaire des ces deux pays!!! le monde arabe totalitaire par excellence baigne dans le panarabisme chimérique et pointe Israël du doigt comme source à ses problèmes alors que ce n'est que poussière dans les yeux de sa population afin qu'elle ne s'intéresse guère à sa politique intérieur!!!
Les populations arabes sont embrigadés dans une telle haine à l'encontre d'Israël que tout processus de normalisation et de réelle paix sont à exclure pour le moment d’où la légitimité israélienne à la survie en combattant le terrorisme qui la guète en permanence.

Le cas suédois des derniers jours démontre l'adhésion occidentale à la notion de "terrorisme israélien" (détails)
Toutefois je pense que nous avons oublier nos propres valeurs qui intiment l'ordre de "survie" et de "patriotisme", la France avec sa politique pro-arabe à tendance à même oublier les paroles de son hymne nationale et leurs significations!!!
Israël est un pays encore jeune et fragile et doit se trouve obligé au bellicisme défensif et préventif depuis le premier jour de son 'indépendance car le Troisième Temple doit perdurer.
Tant que ses voisins ne veulent pas admettre sa légitimité, la lutte pour la survie doit continuer !!!

Pire encore , Brezezinski parle de conditions potentielles que l'Iran possède en termes d'éducation , de la place des femmes dans des affaires et les aspirations sociales …. hallucinant !!!! la société iranienne connaît un taux record d'illettrisme juvénile !!! mieux encore !!les 2/3 des sans abris à Téhéran sont des femmes qui basculent aisément dans la prostitution et ceci dès l'âge de 14 ans !!! le régime des mollahs ( régime théologique au passage donc morale selon Carter et son secrétaire d'Etat) avait développait les bordels ( rappelant que la fornication est interdite dans le monothéisme d'une façon générale)et de plus il y est le principal "actionnaire" !

L'autre précédent que je connais d'une telle mesure date du 12e siècle à Florence où les pouvoirs publics appuyés par la papauté légalisèrent les maisons closes afin de contrer l'accroissement du viol. C'est dire qu'Islam rime avec modernité !!!!

Et comme le soutien lui même, les mollahs doivent être une page sombre de l'Histoire iranienne mais se trompe dans sa conclusion qui stipule à moitié mot qu'un intervention iranienne puisse "unir" les Iraniens derrières ses bourreaux, outre la mosaïque ethnique iranienne y a un fait réel : celui de sondages gouvernementaux iraniens qui démontrent la volonté du peuple à en finir avec le régime (bien entendu depuis les sondages n'ont plus raison d'être et les sondés punis!!)
Ceci date d'il y'a quelques années et c'est toujours d'actualités.. L’Iranien de base est prêt a pactiser avec le Diable même pour en découdre une fois pour toute avec un régime dont les efforts sont envers la négation de l'identité historique du peuple. si de tous bords le faste du jubilé de l'ancien shah commémorant la grandeur perse fut attaquer de tous bords néanmoins la grandeur passé est ancré dans l'identité iranienne et c'est ce qui fait trembler les Mollahs qui n'hésitent pas à interdire les fêtes les plus populaires tel que le Norouze ( le nouvel an persan).
Les mollahs ont toujours essayé de remplacer une identité historique millénaire par une identité religieuse récente, inutile d'insister sur les dangers d'une telle entreprise !!!

En conclusion, notre cher géopoliticien rappelle que la politique américaine ne devrait pas être guider par une atmosphère d'urgence rappelant celle qui a précédé l'intervention en Iraq.

Je ne me rappelle pas d'atmosphère d'urgence avant l'intervention en Iraq mais d'un climat de descrédit qu'on a essayé coûte que coûte d'instaurer à l'encontre de l'administration Bush qui n'a violé aucune règle internationale en la matière !!!

Le cas iranien est d'une urgence extrême cette fois ci et chaque jour passé n'est bénéfique que pour le millénarisme d'Ahmadinijad!!!

L’Occident doit en prendre conscience le plus tôt que possible, sinon "the game is over" pour nous !

mardi, avril 25, 2006

Devoir de mémoire




En souvenir du soulèvement du ghetto de Varsovie, "Yom ha Shoah" doit rappeler à l'humanité les atrocités commises au nom de la race et surtout la mise de la science au service de l'extermination.
Des fois je sens que, pour nous Européens, l'holocauste est un lointain souvenir qu'on essaye d'effacer de la mémoire collective, ce n'est pas de l'antisémitisme ni du mépris pour le victimes mais tout simplement un sentiment de culpabilité honteuse qui hantent le coeur et l’esprit car la barbarie eut son apogée au siècle dernier ,le précédent reste le génocide arménien qu'on tarde à lui donner sa place dans le panthéon des ténèbres.
J'espère de tout mon coeur que jamais plus jamais l'Homme laissera la Barbarie triompher dans le futur , même si hier encore le Rwanda en avait fait les frais et actuellement le Drafour !!!
Personne n'a le droit de vie ou de mort sur autrui au nom d'un principe de supériorité ethnique, raciale ou autres !!!

Certes nos couleurs ,nos traits, divergent mais malgré tout quand on regarde nos paumes, ce sont les mêmes... absolument les mêmes...nous avons tous la même origine, nous sommes tous issus du même australopithèque
.
Paix aux âmes innoncentes et Paix aux âmes tourmentées également...

Es ce aussi utopique que cela de vouloir la concorde et l'harmonie entre nous tous ?
Nous?animaux évolués cérébralement ?

Je ne trouve pas de termes pour qualifier l'horreur et la peur que la barbarie révèlent en moi.

lundi, avril 17, 2006

Un nouvel Anchlüss spirituel en vue ? "Vas y mon fils, explose les Juifs avec la bénédiction d'Allah" !!!

Au lendemain de l’annonce faite à Téhéran concernant son octroi de $ 50M à la nouvelle autorité palestinienne (détail! ), dans le but que le nouveau Führer des mollahs qualifie comme aider à libération de Jérusalem, voilà que cette dernière poursuit avec enthousiasme sa politique primaire celle de la terreur !!
N’oublions pas que les Palestiniens se targuent à qui veut l’entendre que leur gouvernement est élu démocratiquement, rappelons également que le IIIe Reich fut proclamé démocratiquement aussi ( parallèle peut être facile mais révélateur quand on s’appuie sur les déclarations du Hamas et surtout ceux de Téhéran).

Ainsi fidèles à leur sens de la tolérance et du respect inconditionnels aux gens du Livre, le Djihad islamique ( le pti frangin du Hamas) et les Brigades des martyres d’al Aqsa (les copains du Fatah d’Abbas) décident de frapper les Israéliens en plein fête de Pessah (je ne sais pas s’ils sont aussi futés que ça mais es ce un message subliminal d’inspiration mosaïque « Let my people go » ?).
Ce nouvel attentat à Tel Aviv, devant une boutique de Falafel (déjà frappée en janvier !) en plein quartier à haute fréquentation de main d’œuvre étrangère (une volonté de punir les « collabos » qui essayent de subsister quotidiennent ? sachant que dans la semaine passée des Palestiniens traîtres furent assassinés à cause de transactions foncières avec les Sionistes…bizarre de la part de ces derniers qui se sont distingués par leur expulsions pour récupérer le sol !!) a fait 9 morts et une cinquantaine de blessés graves.( détail!)

Il fut perpétré, toujours selon la tradition, par un jeune lobotomisé (l’âge est problématique ! certaines sources disent 21 ans d’autres seulement 16 ans) dont la vidéo du testament fut diffusée par la chaîne Al Arabiya. (Y’a de quoi ériger le culte du martyr au plus haut rang vu le taux de natalité palestinien !!! le principe de reproduction de toute espèce, humaine comprise est la survie, en Palestine c’est un principe d’auto-extermination qui les anime!!! Ah oui ! Hitler n’avait pas utilisé l’arme de la fécondité également pour produire de la chair à canon même si le but originel était le triomphe de la race ? Tiens tiens !!!). et toujours le même motif évoqué par le Hamas : la réponse aux crimes israéliens à l’encontre du peuple palestinien, à nuancer car le manichéisme n’est pas évident dans ce coin du monde néanmoins les Palestiniens se distingue haut la main par leur barbarie… à quant la fin de cette partie du ping pong à faire pâlir les champions coréens? La réponse est certainement chez Ahmadinéjad c ad jusqu’à la pleine destruction d’Israël !!! oui mais en même temps tel que les Evangilistes et les extrémistes juifs interprètent la Bible, la renaissance de Sion annonce la fin du monde…
Je vous laisse le libre choix d’identifier la Bête, ce ne sont pas les prétendants à ce titre qui manquent même si j’avoue une légère inclinaison pour le Führer des Mollahs…mais bon ma faiblesse est que je suis totalement athée pour croire à ces balivernes !!!


Fait du hasard ou nouvelle carte de jeu pertinente, la radio de Tsahal avait annoncé hier que le gouvernement israélien pourrait libérer Barghouthi qui écope de la perpétuité actuellement.( détail!)

Même si je pense que cette libération, démenti au passage par le porte-parole du gouvernement israélien Asaf Shariv, est un peu tardive dans le processus qui aurait pu réellement affaiblir le Hamas, elle reste une hypothèse plausible pour renforcer Israël face à ses ennemis.

A suivre !

Un nouveau Guy Georges ou un nouveau Youssouf Fofana ?

Deux gays victimes de violences meurtrières à Paris

Un mort et un blessé très grave : tel est le bilan terrifiant de deux agressions dont ont été victimes des homosexuels ces derniers jours à Paris sans qu’on sache, pour l’instant, s’il existe un lien entre ces affaires.
La première victime, Olivier, avait 60 ans et habitait rue du Grand Prieuré dans le XIè arrondissement. C’est là, dans son appartement, qu’on a découvert son cadavre la semaine dernière. Ce commerçant de Bourges a été étranglé dans la nuit du 5 au 6 avril dans ce qui, d’après les enquêteurs et "Le Parisien" du 13 avril, pourrait être un jeu sexuel ayant mal tourné. Le quotidien précise que des objets de valeur ainsi que sa carte bleue ont disparus et que la brigade criminelle "devra déterminer si le meurtrier est un "piégeur" d’homosexuels". Dans la seconde affaire, la victime, Laurent, 42 ans, a été retrouvé dans un état épouvantable dans son appartement de la rue Saint-Blaise, dans le XXè arrondissement, après ce qui peut s’apparenter à de la torture : langue coupée, oreille arrachée et œil crevé ! Lorsqu’il a été découvert, Laurent agonisait dans son logement depuis près d’une semaine ! Désormais hospitalisé dans un état très grave, il souffre d’un traumatisme crânien. Ces deux affaires ne semblent pas, à l’heure actuelle, avoir de lien. Il n’empêche qu’elles incitent une nouvelle fois à inviter à la prudence, les agressions d’homosexuels suite à des rencontres sur internet, notamment, n’étant pas rares, les "piégeurs" qui cherchent à dépouiller des proies dont ils pensent qu’elles ne porteront pas plainte étant également assez coutumiers de ce type d’actes. Première à réagir à ces violences, la députée (Verts) Martine Billard, s’en est émue dans un communiqué, soulignant "le travail des associations qui luttent sur le terrain contre les discriminations envers les personnes LGBT. Elles alertent sur la hausse constatée dernièrement des agressions physiques subies après des rencontres sur les lieux de drague ou via Internet, et appellent à des consignes de prudence (comme éviter une première rencontre dans un lieu non public). Il n’est que plus urgent, poursuit l’élue parisienne, de mettre en place un réel plan de prévention des discriminations anti-LGBT dans le cadre de l’école, que ce soit en donnant toute sa place à l’information sur la pluralité des sexualités et des identités de genre dans les heures consacrées à l’éducation sexuelle, ou en favorisant l’octroi d’agréments aux associations extérieures pour délivrer leurs messages de tolérance en milieu scolaire."


Source :
http://v2.e-llico.com/article.htm?rubrique=actu&articleID=12834

dimanche, avril 16, 2006

Les Kamikazes iraniens sont prêts !!!!


Iran suicide bombers ‘ready to hit Britain’

IRAN has formed battalions of suicide bombers to strike at British and American targets if the nation’s nuclear sites are attacked. According to Iranian officials, 40,000 trained suicide bombers are ready for action.
The main force, named the Special Unit of Martyr Seekers in the Revolutionary Guards, was first seen last month when members marched in a military parade, dressed in olive-green uniforms with explosive packs around their waists and detonators held high.
NI_MPU('middle');
Dr Hassan Abbasi, head of the Centre for Doctrinal Strategic Studies in the Revolutionary Guards, said in a speech that 29 western targets had been identified: “We are ready to attack American and British sensitive points if they attack Iran’s nuclear facilities.” He added that some of them were “quite close” to the Iranian border in Iraq.
In a tape recording heard by The Sunday Times, Abbasi warned the would-be martyrs to “pay close attention to wily England” and vowed that “Britain’s demise is on our agenda”.
At a recruiting station in Tehran recently, volunteers for the force had to show their birth certificates, give proof of their address and tick a box stating whether they would prefer to attack American targets in Iraq or Israeli targets.
President Mahmoud Ahmadinejad warned last Friday that Israel was heading towards “annihilation”. He was speaking at a Tehran conference on Palestinian rights aimed at promoting Iran as a new Middle Eastern superpower.
According to western intelligence documents leaked to The Sunday Times, the Revolutionary Guards are in charge of a secret nuclear weapons programme designed to evade the scrutiny of the International Atomic Energy Agency.
One of the leaked reports, dating from February this year, confirms that President George W Bush is preparing to strike Iran. “If the problem is not resolved in some way, he intends to act before leaving office because it would be ‘unfair’ to leave the task of destroying Iran’s nuclear facilities to a new president,” the document says.
Alireza Jafarzadeh, a former spokesman for National Council of Resistance of Iran (NCRI), an opposition group, said a secret, parallel military programme was under way. According to sources inside Iran, the Revolutionary Guards were constructing underground sites that could be activated if Iran’s known nuclear facilities were destroyed
The NCRI is the political wing of the Mujaheddin-e-Khalq, which is deemed a terrorist organisation in Britain and America. However, much of its information is considered to be “absolutely credible” by western intelligence sources after Jafarzadeh revealed the existence of the Natanz plant in 2002.
Within the past year, 14 large and several smaller projects have been created, according to Jafarzadeh. Several are designed to be nuclear factories; others are for the storage of weapons, he claimed.
Source :
Pendant ce temps que fout l'Europe ? elle cherche le "dialogue"!!!! elle cherche la possibilité de discuter sur l'eventuel "discussion" en vue de pouvoir discuter des éventuelles négociations avec les Mollahs concernant leur besoins "légitimes" en matière énergitique ( et notre besoin français de contrats pour Peugeot et GDF sans parler du besoin russe de contrer l'occident avec un jeu des plus vicieux rappelant frutivement le pacte de non agression germanosoviétique, ou encore le besoin chinois d'accentuer le trouble le temps qu'elle puisse réveiller le dragon en elle).
Heureusement que le Département d'Etat américain s'est distingué comme à son habitude de la lucidité nécessaire et qu'il soit appuyer par les Britanniques au niveau européen...quelques chose me dit que nos dirigeants avaient oublié un chapitre très important de notre Histoire, celui de" la Drôle de Guerre"
Le nucléaire iranien n'est que l'ultime preuve du danger que présente le régime des mollahs , il faut en découdre une fois pour toute.
Inchallah !!!

l'extinction des Arabes selon Adonis

le 11mars dernier, un célèbre poète syrien "Adonis" accordait une interview à la chaine de Dubaï pendant laquelle il déclara que " Les Arabes sont éteints, comme le Sumériens, les Héllènes, et les pharaons( ....) les Arabes sont incapables d'être démocratiques même avec une intervention externe "

Il ajoute qu'ajourd'hui , dans le monde arabe, : "les mots sont traités comme criminels chose jamais vu à travers l'histoire de notre société arabe, quand vous dites un mot, vous commettez un crime."

http://www.memritv.org/search.asp?ACT=S9&P1=1076


Pertinent !!! j'imagine bien qu'il s'est fait traité d'agent sioniste par ses pairs !!!


Concernant l'extinction des Arabes je ne saurais me prononcer objectivement, certes c'est une appellation générique pour une population diverse et variée allant du Proche Orient jusqu'en Afrique du Nord, partageant une religion fascisante proclamant la supériorité d'un élement sur les autres ( Arabes Vs Mawalis) néanmoins ça facilite un peu les choses pour nous Occidentaux de les appeller Arabes , après tous nous sommes tous Kefir non ?

En revanche , concernant la démocratisation de ces peuplades, j'avoue ne pas y croire dutout, leurs mentalités, leurs sociétés leur manères d'être ne sont fondées que sur la répression et la violence , ils n'ont jamais connu l'apprentissage démocratique.....malgré la proximité de la Grèce et le rôle médian que leur "civilisation" a joué dans la transmission du Savoir antique !!!
Non, je pense sincèrement qu'is doivent rester sous poigne, non que je sois proautoritarisme loin de là mais tout simplement je n'y vois aucune alternative qui puisse sortir cette partie du monde du chaos, d'ailleurs l'exemple algérien est des plus éloquants sans oublier le palestinien !!!

Dans le premier cas , une décennie de guerre n'a rien produit à part un retour larvé mais montant de l'islamisme et de l'autoritarisme, il n 'y a qu' à voir l'importance du parti islamiste sur la scène politique ,qui n'est que du pur Vaudeville, sans oublier la loi sur la concorde civile qui est toute bénef pour eux.... et en plus la presse algérienne est plus que jamais muselée....dire qu'elle fut plus libre pendant la guerre civile !!! c 'est ahurissant !!!!

Quant au cas palestinien, je ne vais pas trop m 'y attarder car l'actualité le traite au mieux ( mise à part en France bien sûr) , en effet après avoir porté démocratiquement le Hamas au pouvoir ( Hamas cad pti frère de Hezbollah et enfant chéri de l'Iran!!) Voilà que le peuple palestinien crie à l'infâmie de cet Occident qui a coupé les robinets au point où de jour en jour on voit aux infos des fonctionnaires armés occupant les bureaux de l'Autorité palestinienne réclamant leurs salaires !!! Même que la Ligue Arabe appelle le Hamas à la reconnaissance d'Israel pour débloquer la situation, quelque part j'admire le jusquauboutisme de ce parti, il préfère crever de faim (enfin comme connu c'est toujours le peuple qui boit la tasse) que d'être opportuniste et balayer ses principes ....à moins que l'Iran est entrain de racler les fonds de tiroir pour l'aider!!!! à suivre ; à suivre ....
Enfin bon , déjà que nos chers dirigeants européens pensent à réviser son appellation de "terroriste" du Hamas, on ne vas pas financer en plus leur haine à notre encontre ?

Je précise une chose : des "entités" théopolitiques de ce genre n'en veulent pas à un ennemi ciblé ( qui en l'occurence Israel) mais à tout un ensemble qu'elle juge à l'origine de l'existence d'Israel et apparemment nous sommes les responsables de l'aspiration libertaire d'un peuple !!!

lundi, avril 10, 2006

Le chantage à l’antisémitisme … chronique de la banalisation de l’antisémitisme

Le « Lobby juif» est une version modernisée des Protocoles des sages de Sion et exprimant tous les fantasmes antisémites ( finance juive, médias juifs, pouvoir juif) , ne fut jusqu’à l’aube du XXIe siècle que l’apanage linguistique de l’extrême droite française, donc aucun parallélisme rationnellement honnête ne peut être opéré avec le cas américain où le Jewish lobby, qui se qualifie lui-même ainsi, n’est qu’un groupe d’influence parmi tant d’autres qui interviennent officiellement auprès des institutions, selon une tradition propre à la société américaine.
Mais voilà qu’en France le bal de l’amalgame et de la vulgarisation malsaine débute grâce à une personnalité juive de surcroît, chose accueillie par les antisémites, telle une nouvelle plaie biblique que Yahvé administre à son peuple élu pour la énième fois de son histoire ; en effet Elisabeth Schemla, fondatrice du site proche-orient.info ; connu pour sa schizophrénie intellectuelle exprimée à travers une ligne éditorialiste laïque dans le contenant mais communautariste dans le contenu, annonce avec allégresse un heureux événement : la naissance en France « d’un lobby juif au sens plein et respectable du terme » !!! Mazal Tov !
Rappelons tout de même que le contexte de cette belle déclaration n’est autre que la polémique fumiste que fut déclenchée à l’époque autour de la projection en France de la nullité cinématographique « La Passion du Christ » film jugé antisémite d’un côté, véridique de l’autre mais au fond ce n’est qu’une séance sadomasochiste, sans l’ombre d’un recul ou relativisme ni historique ni dogmatique.
A croire que la seconde initifada et Septembre 2001 ont fait surgir en France un manichéisme aveugle chez les inconditionnels d’Israël, une paranoïa qui n’a pu que les discréditer aux yeux de leurs concitoyens et Juifs et non juifs dont l’inconscient antijudaïque de ces derniers renaît avec tout ce que cela implique comme méfiance à l’égard de ce « peuple » dont l’allégeance n’est jamais patriotique, mais aussi ils ont tendus le bâton aux antisémites pour théoriser encore plus rationnellement leur balivernes fascistes.
Certes la politique étrangère française est de notoirement pro-arabe mais tout de même, le bal du chantage à l’antisémitisme inauguré par les inconditionnels d’Israël n’a rien apporter de bon ni à leur cause ni au bon sens mais plutôt il a fait basculer de la critique estimé encore raisonné d’Israël vers la haine irraisonnée des Juifs !!! Preuve en est le sondage de 2003 qui révéla que 59 % des citoyens sondés dans l’Union Européenne considéraient Israël comme « le pays qui menace le plus la paix mondiale ». !!!

Au lendemain des résultats du premier tour des élections présidentielles de 2002, le président du CRIF estimait, fin visionnaire de son état, que la présence de Lepen au second tour n’est « qu’un avertissement que les Français adressent aux Arabes de France », Lepen est certes notre Vlad Tepes de la guerre d’Algérie mais surtout le politicien qui déclara en 1986 que la shoah « n’est qu’un détail de l’Histoire » !
En 2003, le Centre Pampidou annule de sa programmation la projection du film documentaire La Route 181, du réalisateur Eyal Sivan qu’un penseur aussi rationnel que Finkielkraut qualifia d’« antisémitisme juif » qu’il soupçonne même de vouloir « tuer », « liquider » et « faire disparaître » ses coreligionnaires !!!
Non moins pathétique, l’attaque en justice orchestré par Me Goldnadel conte le journal Ras l’Front dont le crime fut mettre en relief le rapide glissement idéologique d’Alexandre Del Valle, de l’extrême droite anti-impérialisme américain et antisioniste à la droite de la communauté juive !! C’est dire autant attaquer le Général de Gaulle pour l’embrago de 1967 !!!
Elie Chouraqui, fier 2 ans auparavant de brandir l’oecuménisme et la fraternité de sa troupe interprétant la comédie musicale « les Dix commandements » arbore sa caméra pour tourner un documentaire à Montreuil, où avec toute la subjectivité et l’exagération méditerranéenne ,peint un portrait apocalyptique d’antisémitisme flagrant que des élèves d’un lycée privée juif subissent au quotidien de la part des élèves arabes d’un lycée public mais en aucun moment il n’évoque le travail honorable des deux établissements pour le rapprochement communautaire et la connaissance mutuelle !! Chose qui a suscité les réprimandes des chefs des établissements cités !!
Toujours en 2003, le Bétar mène une petite expédition punitive contre des membres d’une association étudiante en plein tribunal administratif !!! Révèlant à l’opinion publique les pratiques antidémocratiques d’une milice illégale selon nos lois républicaines.

Tous ces faits et bien d’autres subjectivement mineurs, conclurent à une pétition que les « autres voix juives » inquiets des dérapages de leurs coreligionnaires, menèrent avec succès et ceux jusqu’à l’antre du CRIF, où des personnalités reconnues et respectés par tous tel que, Théo Klein ou Alain Jakubowicz , contestent, à leurs niveaux, la prise en otage du Conseil par des extrémistes qui ont profité du sentiment de peur qu’éprouvent nombre de juifs ;peur certes compréhensible causé par un traumatisme quoi qu’en on dise encore présents et le sera à jamais mais toutefois si on se réfère au « Yediot Aharonot» qui menait une enquête d’opinion, à l’époque, 85 % des Français exprimaient leur « sympathie » pour les Juifs.
Que peut on demander de plus à l’opinion française ? Un appui inconditionnel à Israël ? Certes c’est un vœux pieux vu la légitimité de la politique de ce pays dans son combat pour sa survie mais l’expression démocratique ne doit par faire l’objet de chantage : une majorité peut rejeter la politique de l’Etat d’Israël sans être pour autant hostile aux juifs.

Ceci dit, une extrême vigilance doit être de rigueur dans notre société où la situation est loin d’être limpide car des foyers de corruptions ne cherchent qu’à métastaser, comment les derniers évènements l’ont démontrés, la France connait une « montée de violence sociale » dont le fertilisant est le marasme causé par l’incertitude de l’avenir et la non écoute de nos politiciens des revendications de la société.
Il faut combattre les démons qui nous habitent et admettre l’existence d’une réelle diversité du racisme en France ; plus que jamais nous avons besoin de la Renaissance de notre patriotisme et de nos valeurs morales jadis brillantes à travers le monde.
Peut-on plus longtemps accepter, que des Juifs portant kippa soient agressés sur le parcours d’une manifestation contre la guerre d’Irak ?
Peut- on plus longtemps accepter le terrorisme intellectuel qui révise notre Histoire et use de l’anachronisme au point d’affilier le nazisme à Napoléon ?
Peut-on plus longtemps accepter un chef de l’Etat-Spectacle ému d’un meurtre crapuleux et antisémite mais ne réagissant pas pour un autre de nature xénophobe ?
Peut-on plus longtemps accepter les propos diffamatoires d’un élu du peuple à l’encontre de nos concitoyens qui à défaut d’être de souche « gauloises » avaient cru à l’idéal républicain en faisant allégeance à la France pour se faire traiter de sous hommes en récompense ?

lundi, avril 03, 2006

Marianne



Bel hommage à notre patrimoine et à nos valeurs!
Es ce pour autant l'esprit républicain subsiste en France ?
J'avoue en douter malheureusement....

jeudi, mars 30, 2006

Toujours les mêmes !


Un bar du XXe arrondissement de Paris qui expose depuis 15 jours des caricatures de presse raillant toutes les religions a été vandalisé en début de semaine par des jeunes du quartier. Les propriétaires ont porté plainte. L'un des exposants, Luz, le dessinateur de Charlie Hebdo, ne cache pas son étonnement.

Verres jetés à terre, cadres brisés : Marika, l'une des trois propriétaires du Café de la Mer à Boire, est encore sous le choc. Lundi après-midi, son petit bar-expo situé sur les hauteurs du parc de Belleville, dans le XXe arrondissement de Paris, a fait l'objet d'une attaque en règle par des jeunes du quartier au motif que sont exposées sur les murs de son établissement des caricatures de presse sur le thème " Ni Dieu, ni Dieu". Leurs auteurs, tels Charb, Luz , Willem, Faujour, etc..., presque tous collaborateurs du journal satirique Charlie Hebdo, s'en prennent à toutes les religions, sans distinction aucune.
Cinq gamins de 10-12 ans sont entrés dans le café pour réclamer un verre d'eau. "On les connaît bien, explique Marika. Ils jouent au foot dans le stade situé juste en face et ils viennent souvent nous demander de l'eau car leur fontaine est cassée. Mais là, on ne sait pas ce qui leur a pris. Ils ont commencé à nous traiter de ‘sales racistes' et à nous dire ‘vous n'avez pas honte', puis ils ont jeté leur verre par terre et sont partis". Quelques instants plus tard, ils revenaient à une douzaine, armés de bâtons de bois et de tiges d'acier, tapant sur les baies vitrées, avant de se décider, au bout de deux heures d'intimidations, à entrer dans le café pour casser quelques cadres. "Les dégâts sont légers car tous les clients se sont levés pour attraper les gosses et les mettre dehors", relate la patronne du café. Mais le plus fort dans tout ça, c'est qu'il n'ont même pas vraiment regardé les dessins!".
"On va vous cramer le bar"
L'affaire aurait pu s'arrêter là. Mais vers 18 heures, les " grands frères " du quartier ont investi les lieux à leur tour. "Ceux qui ont parlé, on ne les avait jamais vu auparavant, mais ils avaient l'air plutôt modérés, poursuit Marika. Ils nous ont dit ‘c'est pas bien ce que les petits ont fait'". Mais aussitôt ce préambule diplomatique achevé, le ton change. "Vous non plus, ce n'est pas bien ce que vous faites. Votre bar, il est chez nous. Vous devez faire ce qu'on veut. Et si vous ne retirez pas ces caricatures, on va aller chercher les Frères musulmans de Belleville et on va vous cramer le bar". Et de tourner les talons. Depuis l'ouverture de leur bar en septembre 2005, les trois quinquas avaient déjà eu à gérer quelques dérapages ou provocations venant de jeunes du quartier. Là, pour la première fois, une plainte a été déposée.
"Les athées, bientôt, on va devoir s'exiler"
"Mais surtout n'exagérez pas les faits" nous demande Liliane, attachée de presse d'une partie des caricaturistes. "On n'ose pas trop parler de ce qui s'est passé parce que l'on ne veut pas de récupération par l'extrême droite. Et en même temps, peut-on taire ce genre d'acte?", s'interroge-t-elle tout haut. Quelques semaines après la flambée de violences engendrée dans le monde musulman par la publication des caricatures danoises du prophète Mahomet, les organisateurs de l'expo ne s'attendaient-ils pas à de telles représailles? "Bien sûr que c'est l'affaire des caricatures qui nous a inspiré l'idée d'une expo sur ce thème, explique Marika. On voulait donner par le dessin une lecture qui sorte des caricatures danoises et relancer le débat". Sur leur site internet, les organisateurs précisent : "cette exposition s'adresse à tous ceux qui refusent que la pratique d'une religion quelle qu'elle soit mette le monde à feu et à sang".
Mercredi, tous les dessins avaient retrouvé leur place. "Il ne faut pas céder, sinon, nous les athées, bientôt, on va devoir s'exiler", lâche Marika. Une précaution a toutefois été prise : les cadres situés près des fenêtres sont désormais recouverts d'une feuille blanche barrée "censuré", qu'il suffit de relever pour voir la caricature. Mardi prochain, à 19h30, une rencontre-débat se tiendra sur place avec les caricaturistes et les habitants du quartier. L'expo, elle, sauf nouveau coup de théâtre, devrait se poursuivre jusqu'à son terme, le 18 avril.
Encore une fois les Mahomerdeux nous démontrent les préceptes tolérants et pacifistes de leur secte !!! que du beau comme à chaque fois !
Quelquechose me dit que la République agonise si elle n'est pas déjà morte sinon comment puis je comprendre le silence radio de nos politicards sauf pour nous parler de l'Islam de France comme comopsante de la société française (bientôt on aura le droit à la Marseillaise en arabe !) de nos connards d'intello cérébralement alterinéxistant sauf d'un Finkelkraut par ci une Fourest par là et qui subissent les foudres de la culture de supermarché diffusé sur nos ô combien valeureuseuses et illustres émissions de la trempe du "vol de l'ennui " de PPDA où le politiquement correct copule dans l'obscénité la plus permessive avec le terrorisme intellectuel !!!
Pourquoi il n'exsite aucun débat sur l'Agora face à l'islamisme fleurissant?
J'entend par là un réel débat où le postulat de départ sera la réaffirmation de l'inaliénabilité des libertés fondamentales ( expression, culte..) est que le fait de vivre dans un Etat républicain nous préserve d'introduire la démagogie religieuse dans la sphère politique !
c'est le chemin ultime pour "expliquer" à nos adversaires que leurs affirmations ne peuvent coexister avec les fondements de notre société et qu'à une certaine limite ( la laïcité) point de consensus !!!
Or tout porte à croire que nos institutions républicaines sont elles même mal assimilées par ses propres garants, sinon comment m'expliquer une législation du genre de celle qui interdit le port de signes cultuels ostentatoires alors que la loi est on ne peu plus clair ladessus et ceci depuis 1905 !!!!!